Il reçoit une formation à la fois musicale et littéraire : Etudes de piano à l’Ecole Normale Supérieure de musique de Paris et Licence de lettres et de littérature anglaise à l’Université de Nanterre.

Dès lors, les correspondances de la musique avec d'autres formes d'expression artistique sont à l'origine de plusieurs de ses partitions, telles que : Sur trois poèmes d’Eluard pour violon et piano, la Suite Et Dieu vit que cela était bon d’après les toiles du peintre Guillaume Villaros, une musique intégrale pour le filml’Aurore de Murnau ainsi que pour le conte Hänsel & Gretel d’après Grimm.

EMMANUEL HIEAUX

compositeur

Sa rencontre avec la pianiste Yvonne Lafarge se révèle déterminante, tout comme ses études d’écriture et de composition sous la direction de Jacques Castérède, professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Dès l’enfance, Schumann et Ravel figurent parmi ses compositeurs préférés. Par la suite, Berg et Bartók l’ont particulièrement inspiré. Pour le musicologue Philippe Fourquet : " La musique d’Emmanuel Hieaux se développe souvent librement autour d’une ligne narrative. Son esprit d’analyse et son goût du détail n’enferment aucunement son langage dans des règles d’écriture trop strictes et figées. "

En 1990 et 1991, il est lauréat de la Fondation Robert Laurent-Vibert au Château de Lourmarin et rejoint l’association du Triptyque à Paris. Depuis, Emmanuel Hieaux reçoit de nombreuses commandes pour des solistes ou des formations instrumentales comme l’Ensemble Rhapsode, le Trio Pangea, le Quatuor Kocian, le violoniste André Pons-Valdès, les pianistes Ivan Klansky, Richard Damas et Bruno Belthoise. Ses œuvres sont enregistrées, jouées en France ou à l’étranger (Canada, République Tchèque, Chili, Portugal...) et diffusées sur France-Musique, Radio-Classique Québec, Prague Classique FM, ainsi que sur Antena 2 à Lisbonne.

©2019 by coriolan. Proudly created with Wix.com